Remettre de la symbolique et du réel pour gérer un conflit

 

sea-black-and-white-flight-sky-2

Lorsqu’un conflit s’installe dans une équipe, une organisation,une entreprise, il y a de fortes chances qu’un déséquilibre se soit instauré entre la Réalité, l’Imaginaire et la Symbolique de l’entité (le RSI).

La Réalité ce sont les faits, les éléments objectifs, les chiffres, le non « contestable » objectif, le fonctionnement, les processus… Le problème que nous rencontrons avec la « Réalité » c’est que nous la vivons toujours sur le mode du ressenti et que ce ressenti est toujours sous la pression de « l’Imaginaire ».

L’imaginaire ce sont nos perceptions, nos représentations, nos projections, notre capacité d’innovation et de création. Il a besoin des limites que lui impose le «Symbolique ».

Le Symbolique est  ce qui permet de relier les choses entre elles et de donner une place au sens : les valeurs, les codes, l’éthique, la responsabilité, la prise de décisions, les règles, les rôles et les statuts…

Lorsque l’Imaginaire prend une place plus importante que la Réalité et le Symbolique,  nous faisons face à des fantasmes ( on croit que, on projette que..) à l’amplification des mythes, à la réduction des rituels ( prendre le café ensemble, créer des espaces de respiration..) et à la perte de sens et de cohérence. Il faut alors remettre du factuel , faire s’exprimer les peurs et les représentations,  les démystifier et remettre du sens dans l’entité.

Et voilà, nous en revenons toujours à la quête de sens. Vous viendrait il l’idée de suivre un GPS dans lequel vous n’avez pas entré de destination ?  Je vous laisse y réfléchir.

Isabelle Charvin

Cabinet NEOCOACH

Référence bibliographique : Quand le travail rend fou…..Pour que ça change de Huber,Karli et Lujan

Toutes les entreprises doivent-elles se doter d’un salarié compétent en santé et sécurité au travail ?

Oui.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi n° 2011-867 du 20 juillet 2011 et son décret d’application n° 2012-135 du 30 janvier 2012, la désignation par l’employeur d’un ou plusieurs salariés compétents pour prendre en charge la démarche de prévention des risques professionnels de l’entreprise est obligatoire, quelle que soit la taille de l’entreprise (code du travail art. L.4644-1 et R.4644-1). Lire la suite de « Toutes les entreprises doivent-elles se doter d’un salarié compétent en santé et sécurité au travail ? »